Blog > cHRonique Simundia #4

cHRonique Simundia #4

Quel futur pour le travail ?



AdobeStock_115480672-min

 

Cette semaine, nous revenons sur trois actualités concernant l’avenir du travail. Des aspects contractuels à l’offre de développement professionnel des entreprises, en passant par le sens et les critères ESG, une seule chose est certaine : demain sera différent et il faudra s’adapter.

La fin du salariat ?

La première actualité est une interview par FocusRH de Stéphane Mallard, auteur de Disruption : intelligence artificielle, fin du salariat, humanité augmentée . Il anticipe que les coûts de coordination dans l'entreprise deviendront tels qu’il ne sera plus rentable de les supporter et qu’il faudra donc réunir les meilleurs talents free-lance pour mener à bien des projets. En conséquence, l’avenir du travail et des projets collectifs consisterait en une plateforme permettant de rassembler des talents (chacun indépendant) sur des projets proposés par les entreprises. Cette anticipation ressemble fortement à un abandon du concept actuel d’entreprise au sens de regroupement humain solidaire pour réaliser une mission sur la durée, au profit de plateformes qui apparaissent court-termistes (horizon projet) et répondent par l'externalisation à un enjeu interne organisationnel et humain. D’ailleurs, les problématiques RH sont-elles vraiment dans le statut de freelance, intérim, CDD, CDI ? Une autre intervention sur FocusRH nous donne une clé d’analyse différente.

L’engagement par l’accompagnement de l’humain, quel que soit le contrat

L’interview d Hervé Blanchard, DRH du Groupe Latécoère (ETI aéronautique mondiale de 5 000 salariés) concerne en particulier le CDI qui n’est plus vu comme un graal ni même un objectif. Il mentionne ainsi « la difficulté croissante à transformer les contrats courts en CDI ». Dans un marché de l’emploi qui se redynamise, il devient presque plus confortable pour certains profils d’enchaîner des missions en CDD, ce qui permet, entre autre, de bénéficier de la prime de précarité en fin de contrat. Le Groupe Latécoère a donc fait le choix intéressant de traiter toutes les populations quel que soit leur contrat comme des CDI, en proposant notamment des plans de développement de compétences etc… On conserve ici la logique d’entreprise tout en faisant abstraction des différences contractuelles ! Cela reprend finalement l’esprit du dessin ci-dessous :

Capture d’écran 2019-10-04 à 09.44.21

Enfin, au delà de l’offre de développement et formation, il est aussi nécessaire de s’intéresser au “pourquoi?”. Car quel que soit le contrat, on ne se lance pas dans n’importe quel projet ou mission.

Donner du sens et s’affranchir de la pure performance financière 

Le “sens” au travail, les engagements social et environnemental prennent de plus en plus de place dans les priorités des jeunes générations et commencent aujourd’hui à prendre forme :

Fonctions RH, préparez vos managers

L’exercice de prospective est toujours difficile mais les tendances dessinées ci-dessus sont bien présentes à intensité différentes selon les tailles d'entreprise, secteur ou pays. Dans tous les cas, le point commun sera l’évolution du métier de manager qui :

  • Sera de plus en plus garant des critères non financiers pour la réussite de ses équipes et ses projets.
  • Devra accompagner chacun quel que soit son contrat dans son développement professionnel avec une responsabilité directe de fidélisation qui ne sera plus simplement contractuelle.
  • Aura un rôle de “liant” au sein d’une communauté de ressources toujours plus indépendantes pas nécessairement habituées à travailler ensemble.

Un vrai challenge humain ! Pour approfondir ce thème nous organisons un Petit Déjeuner RH Comment accompagner les managers à relever les défis du futur du travail ? N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez y participer.

Grâce à Simundia, transformez votre entreprise en rendant le coaching accessible facilement.

En savoir plus
Écrit par Olivier Wautier
Marketing & Growth
Le 4 octobre 2019