Blog > cHRonique Simundia #5

cHRonique Simundia #5

Génération X, Y, hauts potentiels... Comment les faire travailler ensemble ?


AdobeStock_121184532-min

Nous partagions dans une chronique précédente les résultats d’une étude montrant que la sensibilité des collaborateurs aux soft skills variait selon les générations. Pour mémoire les moins de 35 ans privilégiaient en particulier la “capacité d’adaptation” et les plus de 50 ans la “courtoisie”.

Plus largement, l’entreprise rassemble des populations diverses qui ont des valeurs et spécificités individuelles : une richesse mais également une équation à résoudre pour faire travailler ensemble toutes les équipes. Zoom sur ces populations qui font l’actualité aujourd'hui et construiront ensemble le futur !

 

3 portraits de population en entreprise

Les Echos nous livrent cette semaine 2 portraits types des générations Y et X: 

  • Les personnes appartenant à la génération Y seraient très sensibles à la transparence, questionneraient l’ordre établi, et rechercheraient l’horizontalité dans les relations professionnelles. Anecdote intéressante également, ils seraient prêts à changer radicalement de métier plusieurs fois dans une vie.
  • Les "X" seraient eux plus loyaux à l’entreprise, et ont la spécificité d’être la génération charnière. Ils ont aujourd’hui à la fois la maturité et la connaissance métier, et ont vécu de l'intérieur la transformation digitale en entreprise. Ils sont donc un immense atout pour réagir aux futures transformations d’ampleur qui ne manqueront pas d’arriver !

Une autre population souvent identifiée par les fonctions RH vient se mêler à ces groupes générationnels : les hauts potentiels. Ici c’est un livre de Sandrine Rampont  qui nous éclaire : “Parfois ingérable, toujours brillants”. On retrouve dans son descriptif :

  • Quelques similitudes avec la génération Y : la remise en question, l’idéalisme (qui rejoint la volonté de transparence)
  • Mais également une grande vitesse de réflexion, un niveau d’exigence très élevé avec eux-même et l'entreprise, et une forte sensibilité.

 

Comment permettre à toutes ces populations de travailler ensemble ?

Un dernier profil type” issu lui de MyRHline  donne un axe de réponse : il s'agit du "profil hybride”, au sens de “maîtrisant à la fois les hard skills et les soft skills”, et donc maître des “compétences du 21é siècle” : “capacité à résoudre les problèmes complexes, avoir une intelligence fluide, capacité à travailler en équipe, volonté d’innover ou de créativité et enfin capacité de communication.”

Ce sont ces profils qui permettent de faire le liant entre les différentes populations de l’entreprise sans perte d'énergie. L'article de MyRHline suggère de les “recruter”, nous pensons qu’il s’agit plutôt d’accompagner vos collaborateurs afin qu’ils développent cette “hybridité”.

Partant du principe que les formations initiales traitent majoritairement les “hard skills”, la formation en entreprise doit compenser et s’orienter sur les soft skills : les générations Y pourront ainsi acquérir ces compétences “transférables” qui leur permettront de changer de métier en restant au sein de l’entreprise, les générations X prendront leur place de guides dans les transformations à venir, et les hauts potentiels activeront leur “potentiel” en apprenant par exemple à gérer leurs émotions, frustrations générées par un niveau d’exigence et une rapidité de réflexion très importants.

 

Le coaching pour libérer l' "hybride" en chacun

Un dernier article de François Chauvin dans RHInfo met en avant le coaching comme  une pratique particulièrement efficace de développement pour réussir à s'exprimer pleinement : “il amène les personnes accompagnées à être plus solides pour pouvoir exprimer leurs besoins, leurs doutes par rapport à l’entreprise et à baisser le masque pour co construire des solutions quand c’est possible plutôt de continuer à faire comme si.” 

En plus de favoriser la communication entre les équipes, les soft skills une fois développés rendent donc plus fluides les interactions avec l’entreprise !

Ainsi, l’ambition  de transformation collective de l’entreprise se fait en répondant à des besoins individuels à grande échelle ! Le coaching est une clé importante de développement, permettant à chaque profil de s’ “hybrider” pour gagner en solidité, performance et épanouissement dans ses relations professionnelles et dans sa relation à l’entreprise. C'est cette problématique de coaching à grande échelle qui nous anime chez Simundia.

Grâce à Simundia, transformez votre entreprise en rendant le coaching accessible facilement.

En savoir plus
Écrit par Olivier Wautier
Marketing & Growth
Le 11 octobre 2019