Blog > Peut-on développer efficacement ses soft skills à distance ?

Peut-on développer efficacement ses soft skills à distance ?

Chez Simundia, nous avons cherché comment la formation digitale permet un apprentissage durable et efficace. 

Il est évident que sous certains aspects, le digital nous facilite sérieusement la vie. Ne serait-ce que pour catégoriser, trier et compiler d’innombrables données qui auparavant prenaient beaucoup de place et de temps. C’est aussi ce qui rend plus agréable la compréhension d’un sujet grâce à la vidéo et l’ergonomie d’une plateforme épurée et userfriendly. Mais la digitalisation permet surtout de rendre accessible au plus grand nombre ce qui auparavant était accessible à une élite ou aux plus avertis.

JediGhosts-ROTJ (1)-min

La connaissance est le premier objet d'un partage généralisé grâce au digital

Nous avons tous désormais accès à la connaissance.Toute la connaissance étant disponible partout et tout le temps, on pourrait presque croire que la seule limite à l’apprentissage de nouvelles choses, c’est nous même. Il ne tient finalement qu’à nous de devenir un leader charismatique, un expert en nanotechnologies ou encore un sportif de haut niveau. 

L’enthousiasme pour les MOOC est le signe de cette ambition de rendre le savoir accessible à tous. C’est aussi l’opportunité de diminuer voir de supprimer les coûts liés à l'investissement que peut représenter une formation. Choisissez la vidéo de votre choix, c’est un polytechnicien, un énarque ou un chercheur du MIT qui vous fait la leçon. Et ce à n’importe quelle heure et dans n’importe quel lieu.

 

L'interaction sociale et environnementale est au cœur de l'apprentissage

Pourtant, il est désormais connu que l’efficacité des MOOC est mitigée.  Cet article de la Harvard Business Review relate plusieurs études faisant le bilan plutôt négatif de ces formations à distance. Si le taux de rétention moyen (des personnes qui finissent le programme) se situe entre 5 et 10%, certaines enquêtes sur les apprenants ayant suivi des MOOC jusqu’à la fin montrent que la moitié d’entre eux n’ont pas l’impression d’avoir acquis les savoirs qu’ils venaient chercher initialement. 

On pourrait penser que c’est la dimension technologique qui amoindrit l’efficacité du e-learning. Mais il semble que cela soit davantage lié aux difficultés psychosociales notamment à un sentiment d’isolement. D’une certaine manière, ce serait finalement l’absence d’interaction avec les autres et son environnement qui brident un apprentissage durable et efficace. 

 

Capter l'attention : est-ce la solution ?

Les solutions permettant d'augmenter le taux de rétention sont nombreuses. Le motion design, la format ultra court, le video scrolling, etc. Tout autant de techniques pour capter l’attention et donner le sentiment que ce que nous regardons est “intéressant”. Mais capter l’attention suscite t-il l’apprentissage? Pouvez-vous restituer simplement ce que vous avez appris lors des 5 derniers TedX ou vidéos BRUT que vous avez vus ? Au fond que manque t-il au e-learning pour apprendre de manière durable ?

Les plus autodidactes d’entre nous parviendront très probablement à tirer un grand profit de cette infinité de connaissance à portée de main. L’autonomie et l’intention qui se situent en amont de l’apprentissage nous permettent de cadrer notre recherche et ainsi d’aller chercher par nous même le contenu dont nous avons besoin. Mais que proposer à tous ceux qui sont assiégés par les obligations du quotidien et ne prennent pas le temps de se former par eux mêmes ?

 

L'engagement, l'interaction et la connaissance de soi piliers de l'apprentissage

Chez Simundia, nous croyons que l’apprentissage en ligne commence par un engagement. Comment se matérialise t-il? Par une rencontre personnelle et singulière. C’est pour cela qu’avec notre solution de formation à distance, nous permettons au plus grand nombre de collaborateurs d’une entreprise d’être en relation avec un coach par visioconférence. Cet engagement se manifeste par un rendez-vous avec son coach, qui va prendre le temps de connaître la densité et la complexité de la situation.

Le coach va challenger la connaissance que le coaché a de lui même afin de qu’il sache où s’investir et quoi apprendre. Où en est-il? De quoi a-t-il besoin, quelle relation ou situation aimerait-il améliorer? La connaissance de ses forces et de ses limites va lui permettre de placer le curseur au bon endroit. 

Enfin, par l’interaction avec son coach, il confronte sa connaissance théorique à la pratique. Il rentre dans le vif de son quotidien. Cela lui permet de dépasser le stade de la simple compréhension d’un sujet à : “comment vais-je le mettre en oeuvre dans ma vie de tous les jours ?”. Par l’interaction avec un coach, nous suscitons l’envie d’approfondir et de remettre en cause ce que nous croyons avoir compris. 

L’accompagnement individualisé à distance avec un coach reprend donc une très grande partie les facteurs qui permettent l’ancrage d’un apprentissage. Engagement, connaissance de soi et interaction. Chez Simundia, nous avons choisi de le mettre au service du développement des soft skills des collaborateurs (management, leadership, prise de parole en public, confiance en soi…). Si vous souhaitez en savoir plus sur notre méthodologie et sur ce que peut apporter le coaching à vos collaborateurs, parlons en !

Grâce à Simundia, transformez votre entreprise en rendant le coaching accessible facilement.

En savoir plus
Écrit par Vladimir Pierens
Business Developement
Le 3 décembre 2019