Enjeux RH - Coaching et formation - Soft skills

Comment préparer aujourd’hui vos équipes au monde du travail de demain ?

Content post - Blog (4)
Blog > Enjeux RH, Coaching et formation, Soft skills > Comment préparer aujourd’hui vos équipes au monde du travail de demain ?

L'automatisation, l'apprentissage des machines, l'intelligence artificielle, les robots et les bots remplacent de nombreux emplois autour desquels les forces ouvrières et entreprises ont construit leur vie pendant des siècles : ce qui passait pour de la science-fiction hier ne fait plus sourciller aujourd'hui. Comment les organisations peuvent-elles se préparer à un avenir pour l’instant assez flou et comment les managers peuvent dores et déjà agir auprès de leurs équipes ? Les boules de cristal ont un bilan médiocre, mais nous verrons qu’il est possible de tirer parti de cette transformation et que s’il est impossible d’avoir des certitudes sur le futur nous pouvons dans tous les cas nous y préparer.

Pour ancrer cet article dans l'actualité nous pourrions prendre l’exemple du télétravail. Plébiscité depuis quelques années, nous avons été témoins de sa mise en place rapide et “forcée” suite à la crise sanitaire qui dure depuis un an. Ce mode de travail occupe désormais une place majeure dans le monde de l’entreprise. Or, force est de constater que cette méthode est loin d’être parfaite. Isolement, déconcentration, dépression et angoisses ont été recensés chez bon nombres d’employés de grosses et de petites entreprises. Il semblerait que ce “nouveau” mode de travail ne semble pas être une solution viable sur le long terme. 

 

De plus, un tiers des travailleurs d'aujourd'hui sont inquiets pour leur avenir, une grande partie de cette inquiétude peut être attribuée à la technologie et à l'automatisation. Il suffit de constater le nombre de caisses automatiques à votre supermarché du coin pour vous rendre compte de la place majeure désormais occupée par celle-ci. Ce chiffre n'est pas surprenant, mais il est très problématique car cette anxiété semble écraser la confiance en soi et inhibe la volonté et la capacité d'adaptation des travailleurs. 

Dès lors, quel futur peut-on envisager ?

 

Le monde du travail de demain : s’il est difficile de prévoir s’y préparer est en revanche possible.

 

Selon les prévisionnistes les plus optimistes : avec le développement des nouvelles technologies, certains emplois ont pratiquement disparu ( vous rappelez-vous du vidéo-club vous permettant de louer des films à la journée ? ), mais d'autres emplois ont pris de l'ampleur, offrant d'énormes possibilités qui compensent largement les pertes.

 

Dans un podcast très intéressant, Susan Lund, partenaire du McKinsey Global Institute, a déclaré que depuis 1980, le nombre d'emplois perdus à cause des ordinateurs et d'Internet s'élevait à 3,5 millions. Cependant, le nombre d'emplois créés grâce à ces technologies, y compris la croissance des fabricants de matériel informatique, des développeurs de logiciels et d'applications, a atteint 19 millions d'emplois pour un gain net de 15,8 millions d'emplois.

 

En revanche, selon les prévisionnistes les plus pessimistes , les prédictions sont terribles. L'université d'Oxford a indiqué que 47 % des emplois américains pourraient être remplacés par des robots dans 20 ans. Le PDG de la Deutsche Bank a déclaré que les robots pourraient occuper la moitié des 97 000 personnes employées par la banque. Les technologies de l'IA et de l'apprentissage machine vont supprimer les emplois peu qualifiés tels que la préparation des aliments et les opérateurs d'équipement. Ils peuvent également remplacer les employés qui interagissent avec les clients et ceux qui ont des fonctions répétitives, comme de nombreux employés de bureau.

 

Enfin, en 2017, la revue technologique du MIT rapportait que personne ne comprenait comment les algorithmes les plus avancés en matière d'intelligence artificielle font ce qu'ils font.

 

Qui a raison, qui a tort ? L’avenir nous le dira, mais  à notre niveau et notre époque il nous est en revanche possible de préparer le futur.

 

Comment les employeurs d'aujourd'hui peuvent-ils contribuer au développement de l'employé de demain ? 

 

Il est de mise d’aider les employés actuels à évaluer leurs points forts et à les adapter à un monde plus automatisé. Pour les employeurs, le mantra devrait être "Protéger les personnes, pas les emplois"

Selon l'entreprise Dell, 85% des emplois qui existeront en 2030 n'ont même pas encore été inventés. Mais nous le savons : la technologie libérant des tâches plus pédantes, nous devons aider nos employés à affiner leurs compétences humaines uniques.



1) Développer les compétences de leadership

 

Qu'un employé soit techniquement un "leader" ou non, ses compétences en matière de leadership auront une valeur croissante. Selon le général Pierre de Villiers (cf dernier article) , les dirigeants d'aujourd'hui et de demain ne doivent pas être des gestionnaires, mais des inspirateurs. Ils doivent comprendre comment établir des liens avec leurs employés et instaurer une culture de travail où les employés peuvent donner le meilleur d'eux-mêmes. 

 

2) Développer éthiquement la transformation numérique 

 

Sans grande surprise, les entreprises qui anticipent de manière efficace l'avenir de la dynamique du travail en 2025 ou 2030 et qui se concentrent sur la transformation numérique améliorent considérablement leurs possibilités d'améliorer l'expérience des employés et des clients, d'accélérer l'innovation, d'accroître la productivité et d'augmenter l'efficacité des résultats des décisions en disposant d'analyses prédictives. 

 

Sur ce point, un article de Louis Columbus paru dans Forbes indique que 55 % des start-ups ont déjà adopté une stratégie commerciale numérique, contre 38 % des entreprises traditionnelles. Au cours de l'année prochaine, les entreprises qui n'ont pas intégré et adopté une stratégie numérique pourraient se trouver dans l'incapacité d'être compétitives sur le marché évolué. Pour rester compétitives, les entreprises doivent s'assurer qu'elles disposent d'une solide stratégie de transformation de l'avenir du travail qui commence par les mentalités et les actions des dirigeants.



3) Encourager la créativité

 

Le nouveau monde du travail exigera de nouvelles façons de penser. En effet, de nombreux experts affirment que le choix d'un rôle créatif est un moyen infaillible d'assurer l'avenir de votre carrière. En tant que dirigeant, vous pouvez aider vos employés à rester pertinents tout au long de leur carrière en encourageant la créativité et l'innovation.

 

4) Tirer parti des complémentarités homme / technologie 

 

On ne peut pas se soustraire complètement à la technologie. Le but est d'adopter la technologie, pas de l'éviter. Les organisations ont maintenant plus de données qu'elles ne savent quoi en faire. Il est essentiel de pouvoir comprendre les données et de contextualiser ce que l'information dit et implique.



5) Miser sur les soft-skills : pari gagnant à tous les coups



La main-d'œuvre à venir ne sera pas uniquement composée de programmeurs (science, technologie, ingénierie et mathématiques). La manière dont votre organisation valorise et aide à développer les compétences humaines comme la collaboration, l'adaptabilité, l'empathie et la réflexion  sera de plus en plus importante.



Il semble donc primordial de miser sur la prise en considération et le développement des soft-skills. En effet, la place des soft-skills bénéficie d’une certaine immunité. Il est peu probable que ces compétences de grande valeur soient remplacées par l'automatisation dans un avenir prévisible.

Il est donc nécessaire de considérer leur place prépondérante dans notre société actuelle et les développer au mieux afin de pouvoir compter sur des employés qualifiés humainement parlant. 

 

Qu’à cela ne tienne, Simundia peut vous accompagner vous ou vos collaborateurs à tirer le meilleur de ces compétences, grâce à une formule simple, efficace et sur mesure. Le contexte actuel s’y prête d’autant plus, et le coaching professionnel à distance semble être une mesure, si ce n’est une résolution à prendre pour arroser le terreau de votre émancipation. 

 

 

L'avenir du travail est déjà en train de se dessiner : le moment est venu d'anticiper et de concevoir des expériences qui mettent les compétences en adéquation avec les besoins des entreprises. La stratégie doit se concentrer sur la responsabilisation des employés afin qu'ils puissent développer leurs compétences ( plus douces que dures ) et rester pertinents dans un environnement numérique agile et en évolution rapide. Si les robots viennent effectivement à occuper une place majeure, concentrons-nous sur le développement de ces qualités humaines que la technologie ne pourra jamais remplacer.

 

Écrit par Pablo de Swarte
Le 14 janvier 2021