<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=709369395893864&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Enjeux RH - Coaching et formation

Start-up : accompagnez votre hypercroissance grâce au coaching

coaching_startup
Blog > Enjeux RH, Coaching et formation > Start-up : accompagnez votre hypercroissance grâce au coaching
Le contexte d'hypercroissance en start-up ou scale-up est très stimulant pour les équipes mais aussi un grand défi pour les fonctions RH : défi de recrutement, onboarding, défi de développement individuel pour les premières recrues amenées à devenir très vite manager, défi de rétention dans des entreprises où tout va plus vite que la normale. Le coaching peut-il être un levier sur tous ces enjeux ?

Recruter, onboarder

Quel argument employer pour recruter un talent ? A l'heure où les packages sont de plus en plus standards (fixe, variable, ticket restaurant, mutuelle, éventuellement BSPCE...), comment réussir à se différencier ? 

En offrant un coaching à activer quand il le souhaite durant sa première année, vous envoyez un message fort au candidat : vous lui prouvez qu'en plus de lui offrir des avantages matériels indispensables, vous pensez à son développement professionnel et personnel. Soit le candidat connaît le coaching et comprendra très vite la valeur de ce "plus", soit il ne connaît pas encore le coaching et vous n'aurez plus qu'à lui expliquer qu'il s'agit de l'outil de développement le plus puissant (historiquement réservé aux dirigeants), permettant de se développer sur la thématique professionnelle de son choix.

Ce coaching sera aussi l'assurance d'un onboarding réussi car l'intégration dans une start-up en pleine croissance est parfois délicate : il s'est souvent passé beaucoup de choses entre la promesse d'embauche acceptée et l'arrivée du nouvel embauché ! Le coaching offert dans la première année permettra d'offrir un espace de prise de recul avec un coach externe à l'entreprise, et à terme être plus engagé, épanoui et donc performant !

Construire ses équipes autour de vrais leaders

Une start-up recrute souvent des profils très polyvalents "doers" au début de son histoire pour ensuite structurer des équipes avec un besoin de managers ayant un leadership fort. Ce sont souvent ces "premiers arrivés" polyvalents qui sont amenés à devenir les premiers managers alors que ce sont des compétences très différentes ! Il est pourtant naturel de vouloir structurer ses équipes autour de ces personnes piliers.

Comment opérer la transition ? Là encore le coaching est un outil extrêmement puissant puisqu'il permettra à des jeunes talents de développer leurs soft skills, prendre de la hauteur pour aborder cette nouvelle fonction. L'avantage du coaching pour ces jeunes managers ?  Contrairement à des formations managériales traditionnelles, il s'agit d'un format opérationnel (ancré dans le quotidien du coaché), directement actionnable, et flexible avec une possibilité de s'organiser comme on le souhaite (séance de coaching à programmer directement dans l'agenda du coach).

Retenir les talents, engager

Retenir les talents ne peut pas être un objectif en soi, on préfère généralement qu'ils restent de leur plein gré sans avoir à les retenir à coup de promesses ou d’augmentations négociées au pire moment, il s'agit donc plus d'engager dans le projet d'entreprise que de "retenir" (qui suppose qu'ils veuillent partir). S'intéresser à chaque collaborateur en lui proposant un parcours de développement personnalisé est valorisant et permet également à chacun de mieux se connaître et comprendre son rôle dans le projet d'entreprise.

Certaines situations provoquant un désir d'ailleurs peuvent alors être évitées :

- Le mauvais onboarding : lorsque cela arrive dans la première année, c'est souvent que l'onboarding ou la prise de poste s'est mal passée, pour cela, nous vous renvoyons au premier paragraphe. Évidemment, il arrive que l'on se rende compte d'un problème d’alignement entre l'offre et le profil mais c'est a priori rare si le processus de recrutement est rôdé.

- Le bore-out (ennui) : généralement cela n'arrive pas dans une start-up en hypercroissance ou alors il y a un management défaillant (voir dans ce cas le second paragraphe)

- Le burn out : beaucoup plus risqué dans des start-ups qui évoluent très vite, le burn out peut non seulement impliquer le départ du collaborateur mais surtout son mal-être et celui de ses collègues (il est rare que tout le monde aille bien lorsqu'un collaborateur fait un burn out). Le coaching est un outil préventif puisqu'il permet de prendre du recul et travailler des outils de gestion du temps ou de gestion des émotions, participant à l'équilibre et la qualité de vie au travail.

- L'envie d'évoluer plus vite : normalement minoritaire dans des entreprises qui proposent a priori déjà des évolutions de poste rapides, il peut arriver qu'un collaborateur vous déclare "j'ai une proposition pour être manager chez une autre licorne qui en plus me propose du coaching !". Pour éviter cette situation, nous vous renvoyons aux deux premiers paragraphes !

 

Le coaching annuel, nouvel entrant du package start up ?

Chez Simundia nous alignons nos convictions et nos actes : chaque collaborateur quel que soit son statut (stagiaire, CDI en période d'essai ou non...) a accès à un coaching annuel à activer quand il le souhaite. Notre vision ? Qu'au même titre que les tickets restaurant ou la mutuelle, le coaching devienne la dimension "développement professionnel" indispensable du package collaborateur. Serez-vous aussi précurseur ?

 

 

 

Écrit par Olivier Wautier
Le 28 mai 2021