AccueilRessourcesJournal RH
Coaching et formation

Coaching individuel vs coaching collectif : comment choisir ?

3 min
de lecture
Partager cet article
Auteur
Par
Sonia Valente

Le coaching individuel et le coaching collectif (ou coaching d’équipe) sont deux méthodes alliant réflexion et action qui visent à accompagner les collaborateurs à atteindre un objectif professionnel.

Pour identifier celle qui répond le mieux à la problématique ou le challenge en cours, plusieurs paramètres doivent être appréciés : le contexte et les enjeux, la thématique à travailler et l’objectif à atteindre, le temps et l’urgence de la situation.

 

Coaching individuel et coaching collectif : définitions

Le coaching individuel : un accompagnement au service de l’individu

On parle de coaching individuel lorsque la demande d’accompagnement et le besoin émanent d’un seul collaborateur/manager. La relation de coach à coaché est donc totalement individuelle et se focalise sur la situation rencontrée par le bénéficiaire, son contexte tout en prenant en compte ses forces et faiblesses. 

Selon le contexte, le challenge à relever et les résistances individuelles, la durée de l’accompagnement varie de quelques semaines à plusieurs mois. Concrètement, plus le coaching intervient tôt, par exemple lorsque le collaborateur/manager rencontre une situation inédite, plus la durée du coaching individuel sera courte. Généralement, 3 à 4 séances suffisent.

À l’inverse, si l’accompagnement a une visée curative et que le bénéficiaire a des difficultés à sortir d’une situation problématique, la durée sera longue et peut aller jusqu’à 8 mois. Dans ce cas, le coaching compte en moyenne 8 à 10 séances.

 

Le coaching collectif : un accompagnement au service de l’équipe

Le coaching collectif se distingue du coaching individuel par sa portée. Ici, c’est le groupe qui est mis au premier plan. Autrement dit, le coach professionnel n’est pas là pour aider individuellement les membres d’une équipe, mais pour aider le collectif constitué de collaborateurs à relever un challenge commun.

Pour y parvenir, le coaching collectif comporte deux étapes. La première consiste à réaliser une série d’entretiens individuels pour analyser et mieux comprendre l’état d’esprit, les attentes, les freins de chaque membre. La deuxième étape se compose des séances de coaching d’équipe pour amener le groupe à définir un objectif commun et à construire un plan d’action pour l’atteindre.

Ce faisant, le coaching d’équipe demande plus de temps de réalisation. Suivant l’objectif à atteindre, la durée varie de 6 mois à 2 ans.

 

Quelles différences entre coaching individuel et coaching collectif ?

Tableau comparatif coaching individuel et collectif
Tableau comparatif coaching individuel vs collectif
(Cliquer ici pour agrandir)

1. La thématique de coaching

La première question à vous poser concerne le scope de l’impact du coaching. Autrement dit, la problématique à travailler inclut-elle toute une équipe ou bien un seul collaborateur ? Dans le premier cas, c’est le coaching collectif qui sera le plus approprié alors que dans le second cas, ce sera le coaching individuel professionnel.

En pratique, les situations qui se prêtent au coaching collectif sont variées :

  • Créer ou réaffirmer l’identité du groupe
  • Renforcer la cohésion et la coopération au sein de l’équipe
  • Définir et partager une vision, des valeurs communes
  • Améliorer la communication entre les membres de l’équipe
  • Booster la performance collective
  • Désamorcer un conflit collectif.

 

Dans les autres cas où le challenge nécessite une réponse individuelle et personnalisée, c’est le coaching individuel qu’il faut choisir. Par exemple, l’accompagnement one to one est idéal lorsqu’il s’agit de développer certaines soft skills comme la gestion du stress et des émotions, la confiance en soi, le leadership, la communication ou l’autonomie. Prenons un exemple.

Imaginons que deux de vos collaborateurs aient besoin de développer leur sens de la communication. Le premier est peu ouvert au dialogue et ne fait pas preuve d’écoute alors que le deuxième communique de manière agressive. Dans l’un comme dans l’autre, les conséquences sont les mêmes : dégradation des relations de travail internes et externes, baisse de la performance. 

Avec le coaching individuel, chaque collaborateur va prendre conscience des soft skills à développer compte tenu de sa personnalité et du contexte. Pour le premier, ce sera par exemple l’écoute et la confiance. Et pour le second, ce sera la gestion du stress et la posture. Ainsi, le coaching individuel permet de développer les bonnes soft skills pour soi et de mettre en place des actions personnalisées pour atteindre l’objectif défini.

 

2. La posture du coach professionnel

Si dans les deux formes de coaching, le coach professionnel est un facilitateur, sa posture est néanmoins différente. Dans un coaching collectif, le coach n’a pas une relation de proximité avec les membres de l’équipe. En séances, il supervise les échanges, adopte une position « méta » et observe les interactions entre les membres de l’équipe. À partir de ses observations, il donne du feedback positif ou correctif en lien avec l’objectif commun défini et oriente ainsi le groupe dans ses actions et prises de conscience.

Dans le coaching individuel, l’attention du coach est par définition exclusivement portée sur le coaché. Par des questionnements, de l’observation, de la reformulation, son rôle est d’aider le collaborateur à comprendre son schéma de pensée et ses freins, à percevoir sa situation sous un autre angle de vue pour lui permettre d’amorcer le changement souhaité. Autrement dit, le coach individuel agit comme un « miroir réfléchissant ».

 

3. La relation coach/coaché

Dans le cadre d’un coaching individuel, c’est le collaborateur qui est à l’initiative de la démarche. Il est décidé à se faire aider par un coach individuel en entreprise et à travailler sur lui pour relever un challenge professionnel. Ce faisant, il va choisir un coach avec lequel il se sentira à l’aise et en confiance. 

Ce qui n’est pas toujours le cas dans le cadre d’un coaching collectif. En effet, il arrive que certains membres de l’équipe soient réfractaires à la démarche et s’y engagent pour « suivre le mouvement » initié par les plus motivés ou par « obligation » du manager. En séances, ces personnes vont alors moins jouer le jeu.

Autre point de divergence : dans un coaching individuel, le bénéficiaire se livre et exprime ses ressentis sans peur d’être jugé par ses pairs. Alors que dans un coaching collectif, certains collaborateurs peuvent se sentir en insécurité et refuser de parler devant les collègues. C’est notamment le cas des plus discrets et de ceux qui manquent de confiance.

 

En quoi le coaching individuel reste le type de coaching le plus impactant ?

Bien que le coaching collectif profite à un groupe de collaborateurs, le ratio « coût/bénéfices » n’est pas toujours intéressant, car l’engagement des individus n’est pas garanti comme il peut l’être dans un coaching individuel. 

Mais surtout, n’oublions pas que c’est la somme des collaborateurs qui constitue une équipe. Dès lors, pour voir le changement souhaité au sein du groupe, il doit nécessairement s’opérer au niveau de l’individu. Il est donc préférable d’opter pour un accompagnement individualisé, au plus près des besoins et des spécificités de chaque collaborateur.

 

Aussi, si le manque de temps et le budget étaient les principaux freins, déployer le coaching individuel à grande échelle et à moindre coût est désormais possible pour deux raisons.

Premièrement, grâce à la digitalisation du coaching. Pour le collaborateur et l’entreprise, le coaching à distance présente plusieurs avantages. D’une part, il offre de la flexibilité par rapport aux agendas des managers et collaborateurs. D’autre part, l’entreprise réalise des économies sur les frais de déplacement.

Deuxièmement, par l’émergence de coachings innovants comme celui que nous proposons chez Simundia. Plus court et centré sur la situation que vit le coaché, le coaching situationnel® Simundia propose un accompagnement individuel, digitalisé et en temps réel, au plus proche du terrain et des besoins du collaborateur/manager. 

Le fait de travailler une seule situation permet également de ne pas s’éparpiller en séances et favorise le passage à l’action. Pour le prix d’un coaching traditionnel (au minimum de 8 séances en présentiel), ce sont également plusieurs collaborateurs que le coach individuel en entreprise peut accompagner. Ce qui multiplie l’impact collectif de ce format.

 

Alliant technologie et psychologie, le coaching situationnel® Simundia se présente comme une solution efficace pour donner aux collaborateurs et managers les ressources et moyens d’être acteurs de leur bien-être et de leur performance. Curieux d’en savoir plus ? Recevez une démo dès aujourd’hui !

Découvrez nos livres blancs Simundia
En savoir +

Inscrivez-vous à la newsletter

Simundia la solution de coaching digital flexible
et personnalisée

Merci vous êtes désormais abonné à la newsletter Simundia
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Coaching et formation
Par
Sonia Valente
Le
3 janvier 2023

Ces articles pourraient vous intéresser

Left Arrow
Right arrow
Demandez
votre démo

Coachez vos talents, transformez votre entreprise

Simundia, la solution de coaching digital pour passer de l'ambition à l'action.

Merci ! Vous allez être redirigé vers la démo
Oops! Something went wrong while submitting the form.