Coaching et formation

Décorticage d'un refus de coaching

Pourquoi refuser un coaching ?
Blog > Coaching et formation > Décorticage d'un refus de coaching
Pourquoi 100% des personnes à qui l’on propose un coaching ne saisissent pas leur opportunité ?

En sport, le recours à un coach est quasiment automatique. Et si l’on n’en prend pas un, c’est souvent plus par manque de moyens financiers que par manque d’envie !

Pourquoi veut-on un coach sportif ? Rien de plus simple : dans un objectif d’améliorer ses performances, d’être plus à l’aise, de se faire moins mal parfois, ou encore pour des raisons esthétiques !

Les innombrables pubs faisant référence à des coachs ne cessent d’ailleurs de nous le répéter.

Chez Simundia, nous ne proposons pas de coaching sportif, mais du coaching professionnel sur les soft skills. Les soft skills - ou compétences comportementales qui s’opposent aux hard skills, compétences métiers -  sont devenues un enjeu dans nos entreprises : essentielles pour des métiers de services, elles le deviennent de plus en plus dans les industries en transformation. Parmi elles souvent essentielles également : les compétences managériales, lorsque l’on sait que près de 90% des collaborateurs quittent leur entreprise pour des questions de management !

Chez Simundia, nous proposons à des managers et collaborateurs de pouvoir bénéficier d’un coaching court, à distance par visioconférence, pris en charge par son entreprise. Tout y est : flexibilité, individualité, personnalisé, “gratuit”, etc.

Mais alors, pourquoi 100% des personnes à qui l’on propose un coaching ne saisissent pas leur opportunité ?

Après une enquête, il ressort 4 grands freins :

  • Je ne sais pas ce qu’est le coaching

  • Je n’ai pas le temps” 

  • Je ne sais pas sur quoi travailler

  • Je n’ai pas de besoin

Objections intéressantes et sur lesquelles nous reviendrons ! 

En parallèle, lors des recueils des besoins de formation ou des entretiens annuels professionnels, un des points qui remonte le plus souvent a trait à l’inadéquation des formations proposées par les RH avec les besoins concrets des collaborateurs. Le coaching paraît la solution idéale !

Chez Simundia, ~98% des personnes ayant effectué un coaching ont vu un impact sur leur épanouissement, leur engagement et leur performance.

Le format s’intègre parfaitement dans les agendas, permet de travailler sur un besoin concret et opérationnel (prise de parole en public, gestion des émotions, apprendre à déléguer, posture de manager et leadership, gestion du temps, etc) et correspond à des besoins de développement très variés !

Les collaborateurs sont sensibilisés aux soft skills, au coaching et à son apport via des communications, des invitations à des webinars et un réel accompagnement au changement mis en place. Un accompagnement auprès des équipes de ressources humaines et une adaptation au contexte de chaque entreprise. 

Enfin, les coachings se font par visioconférence : vous bénéficiez donc du meilleur coach tout en restant chez vous ou au bureau : si c’est pas beau ça.

Pour ceux qui se poseraient les questions précédentes, voilà quelques suggestions :

  • Je n’ai pas le temps

  • Je ne sais pas sur quoi travailler

    • Pour identifier une thématique de développement, Simundia propose un entretien d’orientation avec un coach interne ou d’envoyer une demande de feedback à son manager. Quoi de plus ?

  • Je n’ai pas de besoin

    • Pas de commentaire. Même s'il n'y a pas de besoin urgent (et tant mieux) le coaching est toujours l’occasion de prendre du recul sur sa posture, ses responsabilités, les regarder en face et entrer dans une démarche de développement en continu.

Une seule conclusion… c’est  A NOUS DE JOUER ! EVANGELISONS et sensibilisons au coaching !!

 

PS : Chers lecteurs ayant l’opportunité de bénéficier d’un coaching Simundia, qu’attendez-vous ? :)

Écrit par Delphine Grouchko
Le 27 février 2020