<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=709369395893864&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Enjeux RH - Coaching et formation - Soft skills

Quel management en 2021 ?

2021
Blog > Enjeux RH, Coaching et formation, Soft skills > Quel management en 2021 ?

Après 2020 l’année de la crise, voici 2021 l’année du changement. Accrochez-vous !

2020 année bouleversante aura tout bousculé sur son passage et le management n’aura pas échappé à ce grand chamboulement. Dans le monde du travail, la crise du coronavirus a accéléré des tendances de fond déjà à l’œuvre. A commencer bien sûr par la généralisation du télétravail. En mars, le premier confinement a obligé les entreprises à la mise en place d’un télétravail souvent intégral, parfois sans transition. Les managers ont dû conduire ce changement brutal et s’adapter à cette distance soudaine. Il a fallu, entre autres, apprendre à utiliser efficacement de nouveaux canaux de communication digitaux, inventer des rituels pour maintenir le lien avec les équipes, écouter et comprendre les inquiétudes (légitimes !) des uns et des autres.

Un nouveau pacte manager managé.


En filigrane de cette révolution, s’est signé tacitement un nouveau pacte entre le manager et le managé. Fini le management à l’ancienne basé sur le contrôle au quotidien, les managers ont dû faire confiance quand les managés ont été poussés vers plus d’autonomie. Et ce n’est pas tout. Dans cette année vraiment pas comme les autres, le manager a aussi dû apprendre à communiquer dans un contexte incertain et anxiogène, à adapter le discours et les objectifs à une activité plus ou moins chamboulée selon les secteurs. Bref, une année compliquée mais formatrice par la force des choses.

 

Vers un management digital... et plus humain ! 

 

Si on se garde bien de tout pronostic sur la marche du monde en 2021, cette année s’annonce décisive pour les entreprises. Dans un monde du travail en pleine mutation, il ne faut pas louper le train du fameux « monde d’après ». Un monde dans lequel les outils digitaux occuperont une place encore plus centrale. Cette digitalisation à l’œuvre bouleverse le rôle du manager, qui doit maintenant composer avec un environnement de travail mobile et flexible. Pour réussir cette transition délicate, le développement des soft skills (les compétences comportementales) sera un enjeu majeur. 

 

Place au manager empathique. 

 

Dans ce contexte, quelles doivent être les bonnes résolutions des managers pour 2021 ? Avec l’essor d’un management digital, l’humain ne doit pas être mis de côté. Au contraire, il doit être au centre des préoccupations. L’empathie sera toujours une qualité essentielle. Pour maintenir le niveau d’implication à distance, le manager doit veiller à la visibilité et à la reconnaissance du travail de tous les membres de l’équipe. Et la porosité entre les domaines personnel et professionnel engendrée par le télétravail doit faire l’objet d’une vigilance particulière. Même à distance, il faut pouvoir repérer les petits signes qui peuvent traduire le mal-être d’un collaborateur. 

 

Réinventer des espaces de communication informelle 

 

La créativité sera aussi une qualité déterminante. En ces temps incertains, la capacité à sortir du cadre pour inventer de nouvelles solutions peut faire la différence. Faire fi de certains process, voici un bon moyen de stimuler la créativité et d’augmenter le niveau général d’implication. Même en télétravail, il faudra réinventer des moments informels en dehors des désormais traditionnelles réunions en visioconférence. Libérer la parole, favoriser la coopération entre les membres de l’équipe, élaborer des solutions de façon collective pour créer de l’engagement, telles sont les missions de celui qu’on n’appelle plus manager mais « manager coach. » Enfin, dans ce contexte toujours incertain, la communication doit être agile et transparente. Le manager n’a pas réponse à tout. Communiquer, c’est aussi avouer son ignorance sur certains sujets.

 

Un bon manager coach sera un manager coaché ! 

 

Ces bouleversements à l’œuvre offrent aux managers des défis passionnants mais complexes. Pour les relever, ils auront besoin de prendre du recul après une année 2020 éprouvante. Cette posture du « manager coach », capable de faire progresser son entourage professionnel dans un cadre de travail favorisant le développement personnel est plus que jamais d’actualité. Pour ne pas rester un concept à la mode, il faut donner aux managers les moyens de développer leurs soft skills. Ce terrain, trop souvent inexploré, abrite des gisements de productivité et de bien-être insoupçonnés. Comme toutes les compétences, elles se travaillent et se développent. Pour cela, les bienfaits du coaching professionnel sur le plan individuel et collectif ne sont plus à démontrer. 

Qu’on se le dise, le coaching n’est plus l’apanage des dirigeants des entreprises cotées en bourse. Simundia a choisi de démocratiser le coaching en entreprise en utilisant les outils digitaux pour faire du coach un outil flexible et facile d’accès au quotidien à tous les managers. Il accompagne et conseille sur des problèmes de fond ou par petites touches, sur des questionnements plus ponctuels. Simundia propose aussi différents outils pour mesurer et chiffrer l’impact concret du coaching. A l’échelle individuelle, le coaching est amené à devenir un réflexe quotidien. A l’échelle d’une organisation, il peut devenir un moteur puissant, capable de modifier profondément la culture d’une entreprise. 

Écrit par Christophe Perron
Le 25 janvier 2021