<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=709369395893864&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Soft skills

Les 5 soft skills (en communication) de Donald Trump

Donald Trump
Blog > Soft skills > Les 5 soft skills (en communication) de Donald Trump
Ceci n'est pas un article politique.

 

Voilà bientôt un an que Donald Trump a quitté ses fonctions de président des Etats-Unis. Peu pensaient qu’il serait élu, peu imaginaient qu’il resterait au pouvoir pendant 4 ans. Pourtant il l’a fait. Quoi que l’on pense de sa politique et de son comportement controversés, l’homme d’affaires multimilliardaire s’est hissé à la 45ème présidence des Etats-Unis, notamment grâce à ses compétences en communication. Nombre de professionnels se sont penchés sur sa capacité saisissante à prendre la parole en public. Nous vous livrons ici les 5 facteurs clé de succès de la communication de Trump.

 

Discours Trump

 

1. Parler Simple ou "Keep it simple"

Quand il s’exprime, Donald Trump va au plus direct. Il utilise des phrases simples et courtes. Il n’essaie pas de paraître intelligent, mais cherche à se faire comprendre par tous. Le Boston Globe a réalisé un test de lisibilité Flesch-Kincaid pour évaluer le niveau de langage de M. Trump. La conclusion est que son discours peut être compris par un enfant de 9 -10 ans (ou « 4th grader », soit la 5ème année d’école primaire). Trump n’est ni un intellectuel, ni un expert, et il en est fier. Il ne s’encombre jamais de recherches analytiques et de chiffres trop compliqués. Il se tient à la hauteur de son auditoire. No data, no bullshit.

 

 

 

2. Répéter, répéter et encore répéter

Donald Trump connaît la technique pour faire entendre un message : répéter, marteler, rappeler.  La règle de 7, the Rule of 7, est un adage marketing bien connu. Il est dit qu’une marque doit faire voir ou entendre son message 7 fois auprès d’un prospect avant de générer une vente. Indépendamment de la véracité de son propos, la répétition permet à Trump de faire entrer le message dans les esprits comme un état de fait. Where did people come away with this idea that Hillary can’t be trusted? » demande Deborah Tennon, professeur de linguistique à la Georgetown University, avant de répondre: We heard it over and over”.

 

 

 

3. Interpeller

Donald Trump s’adresse directement à son audience. Il utilise la deuxième personne du singulier, interpelle ses auditeurs et leur demande de l’écouter. Exemple en décembre 2015, lorsque l'animateur Jimmy Kimmel l'interroge sur sa proposition de discriminer les musulmans, le futur président répond : 

💬 "Mais regardez, nous avons des gens venant dans notre pays qui cherchent à faire énormément de mal. Regardez ces deux cas. Regardez Paris. Regardez ce qu'il s'est passé à Paris. Je veux dire, ces gens, ils venaient pas de Suède, ok? Regardez ce qu'il s'est passé à Paris. Regardez ce qu'il s'est passé la semaine dernière en Californie, avec, vous savez, 14 personnes décédées. D'autres personnes en train de mourir, elles sont gravement blessées. Nous avons un vrai problème. Il y a beaucoup de haine dehors." (extrait tiré d'une analyse d'Avan Puschak)

Cette technique appelée "directive speech act" crée un lien fort d’intimité et de proximité avec l’audience, chacun se sentant pris à témoin. 

 

 

 

4. Être accessible

Si Trump va au plus court dans sa façon de parler, il le fait aussi dans les médias utilisés pour atteindre son auditoire. Là encore, il va au plus direct : sa page twitter. Ainsi ne s’encombre-t-il pas de la presse ou de ses conseillers, il s’exprime directement sur les réseaux sociaux, par lui-même et sans filtre. Une transparence, présence et spontanéité grandement appréciées de la part de son électorat. Alors que les anciens présidents semblaient bien davantage reclus, limités à des communications publiques jugées guindées, sous contrôle de leurs conseillers, Trump lui s’affiche sans barrières.

 

 

 

5. Adopter une gestuelle et un visage expressif

 

Expressions du visage de Donald Trump

 

Les expressions de visage de Donald Trump sont très marquées, lui permettant de transmettre aisément ses émotions et de véhiculer un sentiment, que ce soit de la joie, de la colère ou encore de la peur. Selon Adrien Rivière, spécialiste de la prise de parole en public, les expressions de visage ont un pouvoir d’influence sur l’auditoire en raison des neurones-miroirs, c’est-à-dire les neurones qui se comportent pareillement lors d’une interaction humaine dans les cerveaux de l’émetteur et du récepteur. Lorsqu’une personne vous sourit dans la rue, vous ressentez de la joie et avez ainsi envie de sourire en retour. Outre l’expression du visage, Donald Trump possède toute une gestuelle symbolique. De manière générale, il s’exprime avec les paumes de mains ouvertes, marque d’honnêteté et d’ouverture aux autres. Le signe de la pince qui consiste à placer son index contre son pouce est également communément utilisé par l'ancien président : il souligne la précision et l’acuité d’un propos. Cette vidéo de Stephen Bunard, expert en communication non-verbale, revient sur les 3 gestes majeurs de Donald Trump : le doigts levé, le doigts pointé et la pince. Et vous ? Que dit votre gestuelle ?

 

Vous avez apprécié la liste de soft skills de Donald Trump ? Nous vous conseillons ensuite de mettre au tapis les challenges de votre vie professionnelle avec les soft skills de Clarisse Agbegnenou !

Source : conversation entre Shari Graydon et Sarah Neville

Écrit par Estelle Cadoret
Le 7 décembre 2021