<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=709369395893864&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Enjeux RH

Bien accompagner ses collaborateurs pour mieux les fidéliser

fidéliser : bien accompagner ses collaborateurs
Blog > Enjeux RH > Bien accompagner ses collaborateurs pour mieux les fidéliser

L’onboarding est un sujet qui vient, de plus en plus, au cœur des préoccupations des entreprises de toute taille. En effet, avant la crise sanitaire, les décideurs n’avaient pas toujours conscience de la nécessité de créer des process clairs pour accompagner leurs futurs collaborateurs et les rendre rapidement opérationnels.

Aujourd’hui, les directions RH prennent peu à peu conscience de l’importance de soigner cette étape clé pour attirer et surtout fidéliser les talents, dans un contexte de “grande démission”.

On peut voir que les premières semaines sont décisives pour la rétention des collaborateurs avec près de 45% des démissions qui ont lieu la première année. 

Aussi, allons explorer dans quelle mesure l’onboarding permet de répondre à des enjeux forts de QVT des responsables RH, gage de fidélisation des talents, sur le long-terme !

 

1. La QVT : nouvel enjeu de recrutement et de fidélisation des talents

Ces derniers temps, la guerre des talents fait rage. Les entreprises de toute taille comprennent la nécessité de se démarquer par leur marque employeur et par la mise en place de bonnes pratiques qui garantissent le bien-être de leurs salariés. Ce jeu de séduction des recruteurs devient omniprésent tout au long du parcours collaborateur. 

En effet, si la première brique consiste à attirer, puis recruter un talent, la seconde consiste à fidéliser un collaborateur dans la durée. En ces heures de campagne présidentielle, il peut être tentant de faire le parallèle avec les personnalités politiques.

 

Celle-ci, une fois élue, devra faire le nécessaire pour tenir ses engagements et répondre aux attentes. Dans la même veine, l'entreprise pourra organiser un plan d’action efficace pour faire correspondre les promesses de l’annonce avec l’expérience réelle vécue par le collaborateur.

Chaque collaborateur attend désormais davantage d’une entreprise, se montre exigeant, voire intransigeant, quant au climat ambiant, aux avantages et aux perspectives d’évolution possibles. La prise de conscience s’est faite à plusieurs niveaux mais de manière générale, les chiffres démontrent que la QVT joue un rôle majeur dans le choix de l’entreprise. Le baromètre JLL (publié en mai 2021) dévoile le top 3 des nouvelles priorités au travail avec :

  • 66% des répondants souhaitent avoir un bon équilibre professionnel

  • 49% souhaitent avoir la garantie d’un salaire confortable

  • 46% désirent prioritairement travailler dans une entreprise qui garantisse leur bien-être et leur santé physique & mentale.

On peut en déduire que l’environnement dans lequel évolue le collaborateur joue un rôle majeur et impacte directement son choix de rejoindre (ou de rester) dans une entreprise.

QVT au travail

 

 

2. Le pouvoir de la première impression de l’entreprise

L’expérience d’un collaborateur doit donc être soignée, de bout en bout, pour que celui-ci porte haut les couleurs de l’entreprise et soit son premier ambassadeur.

Pour cela, les étapes de pré-onboarding et d’onboarding sont à renforcer, dans la mesure du possible, pour offrir la meilleure expérience collaborateur, gage de fidélisation dans la durée.

Tout comme un candidat lors d’un entretien, il est nécessaire que l’entreprise soigne sa première impression. Cela passe par un lot de bonnes pratiques à appliquer rigoureusement, tout en étant en phase avec les valeurs de l’entreprise et à sa politique de communication interne. Par exemple, l’onboarding prendra une forme différente dans une startup technologique en forte croissance et une grande entreprise avec plusieurs antennes à l’international.

L’onboarding est donc un excellent moyen pour les entreprises de revoir leurs process pour gagner en plasticité et favoriser le partage d’informations.

3. Prenez en compte la singularité de vos collaborateurs

En entreprise, il est essentiel que chaque collaborateur puisse s’épanouir dans ses missions au quotidien, de préférence en misant sur ses caractéristiques intrinsèques. Pourtant, on retrouve dans beaucoup de contextes, un conformisme dont il est parfois difficile de s’écarter.

Aussi, l'onboarding devrait être vécu comme une phase de découverte, tant du côté du manager que du côté du collaborateur fraîchement débarqué. Lors de certaines situations, celui-ci peut connaître des moments de doute importants.

Ce sont ces instants clés que les équipes HeyTeam cherchent à relever pour apporter des solutions concrètes et adaptées. L'objectif est de leur permettre de lever ces freins qui ralentissent la progression pour triompher de ces barrières mentales handicapantes.

 

 

4. Soignez les présentations avec finesse

soigner ses présentations

Le collaborateur ne doit pas se sentir esseulé dès son arrivée dans les locaux de l’entreprise. En amont, il est primordial de bâtir un plan d’action clair et modulable, où chacun va avoir son rôle à jouer. Ce processus pourra, de préférence, être réalisé par le manager du collaborateur car celui-ci aura une vue d’ensemble et pourra plus facilement adapter le planning selon le scope de sa nouvelle recrue.

Les premières semaines pourront être ponctuées de points réguliers où le collaborateur va prendre, peu à peu, connaissance de son environnement et mieux comprendre les expertises de chacun. Ainsi, celui-ci aura une vue d’ensemble du fonctionnement de l’entreprise et se sentira tout de suite impliqué dans les projets à mener.

Pour vérifier et contrôler que le nouvel arrivant se sente à l’aise et bénéficie des éléments nécessaires à son avancement, le manager direct pour instaurer un point journalier qui viendra rythmer l’apprentissage de son collaborateur et le rassurer, si besoin.

 

 

5. Choisissez un mentor pour accompagner l’onboardé

choisir un mentor : onboarding

Pour favoriser l’intégration de l’onboardé, il peut être intéressant d’avoir recours à un mentor, c'est-à-dire un collaborateur qui viendra l’aiguiller sur les rouages de l’entreprise. Il est important que ce contact privilégié se sente apte et motivé à l’idée d’endosser ce rôle pour mener à bien sa mission. Pour bien délimiter son scope, il est important de souligner que celui-ci n’est pas amené à remplacer le manager direct mais viendra apporter des conseils par petites touches pour renseigner le nouvel arrivant. Ainsi, ce dernier pourra plus facilement créer du lien et sera plus vite opérationnel car mieux informé.

 

 

6. Ayez recours au digital pour maximiser l’expérience collaborateur

D’autres compléments permettent d’offrir une meilleure expérience collaborateur dès l’onboarding. La plateforme HeyTeam offre tout un processus d’onboarding 100% en ligne, avec la possibilité d’enregistrer des contenus sous différents formats (vidéos, articles, guides), d’emails et de contenus écrits.

La solution vient impacter la phase de pré-onboarding en permettant de livrer plusieurs emails afin de rassurer le futur collaborateur sur son arrivée. Dans un second temps, une bibliothèque de contenu personnalisée lui permettra d’obtenir toutes les informations nécessaires à sa mise en route dans l’entreprise et aux prochaines étapes de son parcours (réonboarding, offboarding etc.).

Dans le même esprit, Simundia offre un onboarding complet à ses nouvelles recrues En effet, chaque nouvel arrivant bénéficie d’un point avec chaque responsable d’équipe pour comprendre en profondeur tous les aspects de l’offre. 

En outre, l’onboardé a accès à une bibliothèque de ressources qui fait figure de didacticiel et l’aide grandement dans sa prise de poste. 

onboarding collaborateurs

 

 

Et pour aller plus loin !

Simundia vient impacter directement l’expérience du collaborateur via sa solution de coaching en ligne qui lui permet de monter en compétences, à son rythme, sur les soft skills de son choix.

 

Pour en savoir plus, découvrez le replay du webinar :

webinar : les 10 meilleures pratiques de QVT

Écrit par Thomas Duc
Le 4 avril 2022