<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=709369395893864&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Enjeux RH

Cabinet de conseil : comment amener un jeune consultant à devenir manager ?

development-illustration
Blog > Enjeux RH > Cabinet de conseil : comment amener un jeune consultant à devenir manager ?
Nous travaillons aujourd'hui avec les meilleurs cabinets de conseil en stratégie (Bain, Roland Berger,...). Il ressort souvent de nos échanges avec les responsables formations et DRH des cabinets de conseil qu'ils ont une charge à la fois passionnante mais challengeante : comment développer des profils qui sont à la fois brillants , très occupés, très exigeants et peu souvent dans les bureaux ? Comment les amener d'un poste d'analyste ou consultant en charge du delivery quotidien vers un poste de management beaucoup plus exposé et en évitant l'explosion ?

 

Accompagner des profils brillants, ambitieux et exigeants

Les jeunes consultants, souvent issus des meilleures formations académiques, représentent d'un point de vue RH une population très particulière à accompagner. Là ou la plupart des entreprises identifient un segment de "hauts potentiels", c'est l'ensemble des jeunes consultants recrutés qui sont des hauts potentiels : brillants d'un point de vue intellectuel, ambitieux et souhaitant une évolution rapide, il est pourtant indispensable de les accompagner  pour garantir l'adéquation entre leur maturité (émotionnelle) et leurs responsabilités. Cet accompagnement est même critique lors du passage de "consultant senior" à "manager", point d'inflexion dans la carrière de tout consultant : le manager devient responsable d'une équipe, responsable des délais, du budget des missions, parfois du staffing, et surtout de la relation client.

Quels dispositifs et enjeux de formation au sein des cabinets de conseil ? 

Ce point d'inflexion marque aussi l'inversion du ratio hard skills / soft skills. Le consultant doit être capable de rechercher, analyser, synthétiser, formaliser mais le manager doit, en plus, communiquer, créer une relation, encadrer, transmettre tout en gérant son propre stress, ses émotions, et en trouvant sa posture de leadership. Le chemin est donc forcément long pour devenir manager et heureusement  jalonné de nombreuses formations pilotées par les équipes RH :

Formations internes : dispensés par les managers ou directeurs, elles se focalisent souvent sur les aspects pratiques de la production ou de la gestion de mission (suivi d'un budget, enjeux de présentation client etc.)

Formation externes : elles sont souvent axées soit sur des outils spécifiques, soit sur les compétences soft skills qu'il est indispensable de développer pour passer le cap managérial

Les problématiques rencontrées par les DRH de cabinets de conseil sont donc les suivantes :

  • Comment s'assurer que les formations proposées (en particulier externes) soient impactantes pour ne pas leur faire perdre leur temps ?
  • Quand proposer ces formations et comment les organiser alors que l' agenda d'un futur ou d'un jeune manager est déjà débordant ?
  • Aujourd'hui plus particulièrement : comment faire en sorte que les formations soft skills puissent se faire à distance ?

Proposer les meilleurs coachs aux jeunes managers pour un impact maximum 

Nous avons conçu un format de coaching qui se prête particulièrement bien à ces enjeux : 

Pour nous assurer que les coachés puissent bénéficier d'échanges de haut niveau, nous avons référencé les meilleurs coachs via un processus de sélection extrêmement exigeant sur tous les critères (plus de 1000 heures de coaching réalisées, certification et accréditation de l'une des trois grandes organisations de coaching, expérience préalable en tant que top manager dans une entreprise etc.)

Pour nous adapter aux agendas chargés et aux déplacements inhérents au métier  de consultant, nous avons fait le choix d'un coaching en visioconférence sur notre plateforme avec un démarrage sous 48h après la demande. Le coaché choisit ensuite les créneaux qui l'arrangent et répondent le mieux à son organisation.

Enfin pour garantir l'impact, nous avons développé une méthodologie innovante en 3 séances d'une heure espacées de 2 semaines chacune. En moins de 6 semaines, un coaché voit donc le résultat de son travail de coaching dans son quotidien.

Un exemple concret ?

Stéphane*, jeune manager chez Roland Berger ressent des difficultés à gérer son stress et ses émotions, notamment lorsqu'il faut prendre des décisions désagréables ou affronter certaines réflexions. Cela se traduit par des réactions automatiques qui ne sont pas celles qu'il voudrait avoir a posteriori.

Après s'être inscrit sur la plateforme, Stéphane a pu prendre un rendez-vous avec une experte Simundia pour définir son besoin et l'orienter vers le meilleur coach pour cette problématique précise.

En 3 séances d'une heure, Stéphane a pu débloquer ces situations et retrouver une plus grande sérénité.

"Le fait d'avoir des coachs disponibles sur des plages horaires assez larges qui comprennent le métier et la manière dont cela se passe, c'est un plus indéniable"

"Ce que j'ai retenu de mon coaching c'est une plus grande sérénité dans ma manière de gérér mes émotions, je me sens plus serein dans beaucoup de situation. Cela devient un réflexe, c'est comme un "muscle", au fur et à mesure que vous le travaillez vous devenez plus performant"

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter.

*Le prénom a été changé mais le témoignage est disponible ici

 

Écrit par Kannelle
Le 15 avril 2021