<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=709369395893864&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Enjeux RH - Coaching et formation

Notre conviction : pas de coaching, pas de performance

Performance d'équipe
Blog > Enjeux RH, Coaching et formation > Notre conviction : pas de coaching, pas de performance
Le développement des collaborateurs est le levier le plus puissant des entreprises performantes. Or, le meilleur moyen de développer ses collaborateurs c'est de les coacher.

 

Selon une étude Gallup, les entreprises ayant construit une culture du coaching ont significativement augmenté leur performance : +10 à 19% des ventes, +14% à 29% du profit, +9% à 15% de la fidélisation des clients et +9% à 15% de l’engagement employé.

Le coaching augmente la performance en venant activer trois leviers : amélioration de l’engagement des collaborateurs, développement des soft skills et augmentation du bien-être au travail. 3 conditions du succès individuel et collectif et in fine du succès de l’entreprise.

 

Performance d'équipe

Facteur de performance N° 1 : Le coaching améliore l'engagement collaborateur

Le collaborateur, pour s’engager, a besoin d’être reconnu par son employeur. En introduisant le coaching en entreprise, on ouvre un espace de confiance où le collaborateur se sent entendu.

« C’est la première fois que mon entreprise me demande si je vais bien ».

L’espace d’échange one-to-one avec un coach l’encourage à exprimer ses problématiques et ses attentes personnelles. Le coaching apprend au collaborateur à formuler ses demandes et objectifs précis. Il va ainsi mieux communiquer avec son manager, une verbalisation qui va lui permettre de trouver sa juste place en entreprise.

Le coaching est d'autre part un outil pour développer les talents du collaborateur et l’aider à le faire grandir, en capitalisant sur ses points forts. Selon la même étude Gallup, les collaborateurs ayant reçu des feedbacks sur leurs points forts grâce au coaching ont un taux de fidélité à l’entreprise 15% plus important que ceux qui n’en ont pas bénéficié.

Chez Simundia, on observe des résultats alignés avec ces chiffres : 99% des utilisateurs estiment que leur coaching Simundia a eu un impact positif sur leur performance, leur engagement et leur épanouissement. Tous les jours, nous recevons des retours de coachés très positifs : 

“J’ai grandi”

“J’ai appris sur moi”

“J’ai pris du recul”

“J’ai dépassé mes blocages”

" Je me sens plus serein”

“Mais quand est-ce qu’on pourra refaire un coaching ?“

 

 

 

Développement des soft skills

 

Facteur de performance N°2 : Le coaching développe les soft skills des collaborateurs

 

Les softs skills ou « compétences douces » ont un impact indéniable sur la performance de l’entreprise.

Elles favorisent en effet la montée en compétence de ses talents, mais aussi le travail collaboratif, ce qui joue sur l’amélioration de la relation client, la fidélisation, les relations fournisseur, la qualité des produits ou encore les compétences managériales… C’est tout l’écosystème de l’entreprise qui se trouve soutenu et renforcé par des collaborateurs plus performants et des relations interpersonnelles plus harmonieuses.

Plusieurs études académiques ( voir notre livre blanc « le ROI du coaching ») démontrent que le coaching est le meilleur outil à disposition des entreprises pour développer les softs skills. L’efficacité du dispositif de coaching repose sur 3 pilliers :

  1. Le collaborateur doit faire lui-même sa demande de coaching. C’est une démarche volontaire, il est donc dans une posture d’ouverture et d’écoute de soi, essentielle pour un apprentissage efficace des soft skills.

  2. Le coaching propose un apprentissage personnalisé des soft skills : un collaborateur = un contexte = un coaching. Le collaborateur fait un état des lieux de sa situation personnelle et, avec l’aide du coach, identifie quelles sont ses ressources personnelles pour trouver des solutions à sa situation.

  3. L’apprentissage des soft skills est optimisé lorsque le coaching est enclenché au bon moment, dans le contexte d’apprentissage qui fait sens pour le collaborateur et dans lequel il pourra tout de suite mettre en action de nouvelles pratiques. Le coaching doit donc être proposé sur le modèle « On demand ».

 

 

 

Bien-être au travail

 

Facteur de performance N°3 : Le coaching participe au bien-être des collaborateurs

 

Il est évident qu’un collaborateur épanoui est plus performant. Et le coaching est un des meilleurs outils des entreprises pour améliorer le bien-être de ses collaborateurs.

Le coaching individuel est tout d’abord un espace pour se confier. Il permet de prendre du recul sur ce qui ne va pas, prendre conscience de ses schémas limitants et envisager de tester de nouveaux comportements face aux difficultés rencontrées. Pour aller plus sur ce sujet, nous vous recommandons l'article sur les conseils du chef étoilé Thierry Marx.

Le coaching apporte aussi des outils pratiques pour préserver sa santé mentale : gestion du stress, optimisation de son organisation et cadre de travail, gestion des relations avec ses collaborateurs, etc.

La question de la qualité de vie au travail (QVT) est aujourd’hui un défi primordial pour les RH qui se doivent d’offrir des solutions pour protéger la santé mentale de leurs salariés. L’ère post-covid entraîne avec elle un grand bouleversement des façons de travailler notamment avec le développement du travail hybride qui peut être à double tranchant. Grâce au coaching des collaborateurs, il est possible de repenser la façon de travailler ensemble pour préserver la qualité de l’atmosphère de travail. 

 

 

Si vous aussi vous croyez au développement des collaborateurs comme gage d’épanouissement et d’efficience, contactez-nous. Nous serons ravis de vous parler davantage de nos différentes solutions de coaching.

Écrit par Julie Musialek
Le 23 novembre 2021